Mesure controversée, le confinement est une atteinte aux libertés prise au nom du Bien commun. Mais ce n’est pas le seul dilemme éthique posé par le coronavirus. Emmanuel Goffi, directeur du Centre de recherche et expertise en éthique et intelligence artificielle à Paris, revient sur ces questions délicates au micro de Rachel Marsden.

« On s’aperçoit que ce que l’on critiquait dans certains pays, par exemple les violations de la vie privée ou des droits fondamentaux du respect de la vie privée, par exemple en Chine, on est en train d’y aller tranquillement, très sûrement d’une certaine manière, parce que le contexte est favorable. »

Emmanuel R. Goffi, Directeur du Creéia

Manuadmin
emmanuel.goffi@creeia.org
Directeur du Creéia, professeur à l'ILERI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *